2023-2026 | Uranus en Taureau (2018-2026) ou l’Ultime Initiation de la Terre

2023-2026, le parachèvement du travail d’Uranus en Taureau: vers la Nouvelle Terre


« Depuis 2018, Uranus en Taureau vient fondamentalement nous déstabiliser, nous insécuriser, en nous exposant à des évènements naturels majeurs ou à des évènements agricoles, financiers voire même technico-industriels, intenses et inattendus, qui viennent effectivement nous fragiliser et remettre ainsi brutalement en question nos apparentes sécurités et nos illusoires conforts : la sécurité de notre habitat, la sécurité de nos ressources (en aliments, en eau, en argent,…), la sécurité de notre confort de vie et de nos possessions, l’intégrité des territoires et des pays, … Par ces évènements éruptifs et par la fragilisation qu’ils provoquent en nous, individuellement et socialement, Uranus remet en question nos fonctionnements anciens, nos schémas et nos structures de sécurité, de production, de jouissance et de possession. Par la force de ses interventions terrestres, Uranus nous pousse radicalement à changer notre rapport à la terre et à la vie, à la façon dont nous habitons et occupons la terre, dont nous nous nourrissons, dont nous produisons, dont nous nous reproduisons, dont nous jouissons de la vie et de nous-même. Par ses défis, Uranus nous oblige à abandonner des modes d’existence qui ont épuisé leur fécondité, ont atteint un point de stérilité, et pour cela, Uranus nous pousse à révéler nos capacités de renouvellement, d’innovation et de créativité, à accepter le changement radical et à oser entreprendre l’inévitable tournant, puis à travailler durablement et intelligemment à installer cette mutation majeure et concrète sur terre. Uranus vient ainsi, depuis 2018, manifester cette nécessité impérieuse de renouveler de fond en comble notre rapport à la terre, aux possessions (territoires, biens, énergies, …), aux productions, aux ressources, une relation qui est appelée avec de plus en plus de force à être changée sans complaisance, par notre capacité à créer et mettre en œuvre de nouveaux modes d’existence, d’abondance et de vie sur terre. Si nous ne nous abandonnons pas à ce changement existentiel impérieux, à la fois extérieur et intérieur, à la fois concret et mystique, de façon courageuse, consciente et actée (et bien-sûr aussi, individuellement, dans nos quotidiens personnels, par nos propres engagements), c’est lui qui s’imposera à nous, en nous éprouvant toujours plus, en nous fragilisant jusqu’à ce que nous cédions à l’humilité et à la nécessité de la transition. Et ce n’est plus une vision lointaine, c’est désormais notre présent et notre futur immédiat au travers de défis de plus en plus fréquents et puissants, comme vous le constatez certainement. L’été 2022 et « sa Terre de feu » n’est qu’un proche signe de plus de cette nécessité, pourtant déjà bien présente et criante sur terre. Alors, voyons ce qui se profile pour 2023 et 2024, à travers quelques configurations uraniennes marquantes (que nous avons choisies) et voyons ce qui se joue à ce sujet lors de la conjonction majeure Saturne-Neptune de 2025-2026.

A la mi-mai 2023, Jupiter entre en Taureau. Jupiter vient générer par cette entrée en Taureau (dans lequel, je le rappelle, transite Uranus) une sorte d’impulsion qui a pour effet de déployer tous les enjeux terrestres qu’Uranus génère (enjeux naturels, écologiques, agricoles, territoriaux, …), peut-être en amplifiant et en donnant plus encore de visibilité et d’ampleur à ces épreuves terrestres et à ces injonctions uraniennes. Il est envisageable que cette configuration soit humainement éprouvante, parce que lors de son entrée en Taureau (où se trouve Uranus, et aussi le Soleil), Jupiter sera en forte tension avec Pluton en Verseau et Mars en Cancer. Cette configuration sera donc peut-être profondément troublante, perturbante, insécurisante pour nos sociétés, car elle pourra susciter une angoisse sociale, tant l’avenir paraîtra alors indiscernable, insaisissable, tant nous ressentirons un sentiment de perte de pouvoir/de perte de maîtrise (individuel, et aussi social et politique), tant l’intensité émotionnelle liée à cette insécurité vécue ou ressentie dominera et pourra nous submerger et nous révolter. Dans ce contexte, la seule sécurité possible ne viendra pas de la matière, mais résidera peut-être dans cette compréhension mystique et évolutive des défis traversés (la foi de Jupiter), en la confiance aussi dans la créativité existentielle et en l’évolution fraternelle de l’humanité.

A la mi-avril 2024, le duo Jupiter-Uranus prendra plus d’intensité encore, puisque Jupiter se conjoindra à Uranus, toujours dans le signe du Taureau. Cette conjonction amplifiera plus encore les enjeux uraniens, mais cette fois-ci la configuration sera soutenue/facilitée par Mars en Poisson, un Mars encadré magistralement, de part et d’autre, par Neptune et Saturne dans le même signe. Il est ainsi envisageable que des prises de conscience, un renouvellement des valeurs, des engagements politiques, des choix et des actes fondés sur une nouvelle responsabilité, de nouvelles compréhensions et de nouvelles coopérations, concourent à préparer, à organiser et à déployer la transition uranienne, à préparer le futur écologique et social. Cependant, dans le même temps, une tension entre le Soleil en Taureau et Pluton en Verseau nous rappellera que nous entrons dans un processus fondamental et long de guérison, un processus de transformation au long cours, une guérison à la fois écologique et sociale, dont nous ne connaîtrons pas encore l’issue, dont nous n’aurons pas encore la vision de son terme et qui nécessitera d’avancer pragmatiquement, étape après étape, avec humilité.

Puis, en 2025-2026, la conjonction Saturne-Neptune se formera progressivement et présidera le Ciel et la Terre, facilitée par Uranus en Taureau et Pluton en Verseau de part et d’autre. Vous pouvez, à son sujet, écouter la capsule audio qui lui est consacrée (capsule qui aborde la conjonction du point de vue de l’astrologie mystique). Du point de vue de l’astrologie dite « mondiale », cette conjonction majeure contribuera à ce que l’humanité soit placée devant des choix décisifs : ceux de lâcher définitivement des dogmes et des formes sociopolitiques désormais caduques et donner forme à de nouvelles organisations humaines, qui seront en quelque sorte l’avant-garde structurelle du futur, les primo-structures humaines de l’avenir, animées de valeurs nouvelles et d’orientations pionnières. Ainsi, des ruptures et des chocs politiques, intérieurs ou internationaux pourraient alors survenir, et des nouvelles collaborations, de nouvelles formes de solidarité sociopolitique ou de défense militaire pourraient être engagées.

Évoquons une configuration particulière, celle de juin 2025. En juin 2025, lors de la conjonction Saturne-Neptune en Bélier (que je viens d’évoquer), trois tensions significatives zèbreront le ciel : entre Uranus en Taureau et Mars en Lion, entre Saturne-Neptune en Bélier et Jupiter en Cancer, entre Pluton en Verseau et Vénus en Taureau. Ainsi, la configuration majeure présidée par la conjonction Saturne-Neptune suscitera de vifs remous, comme si le contexte collectif, international, sociopolitique et écologique qui lui sera associé venait peut-être en heurt, en conflit avec des conservatismes, des résistances, des pouvoirs et des prérogatives (ces heurts, ces conflits peuvent tout autant se jouer sur les scènes sociales, politiques, internationales, que se jouer dans les vies personnelles et intérieures).

Pour en revenir au travail d’Uranus en Taureau, avec cette conjonction Saturne-Neptune de 2025-2026, le travail uranien en Taureau de révolution terrestre (2018-2026), autrement dit de « transition écologique » de l’humanité ou encore vers la Nouvelle Terre, concourt par son impériosité à une émergence globale, holistique, de civilisation: l’émergence de nouveaux idéaux humains, de nouvelles structures sociopolitiques, plus mystiquement aussi, l’émergence de valeurs nouvelles et d’une reliance nouvelle, l’initialisation d’organisations humaines qui seront en quelque sorte les structures primaires de l’ère nouvelle, l’ère du Verseau, et qui toutes marqueront une première rupture avec le passé, dans ses dogmes et dans ses formes. »

Denis Camp | Astrologue, praticien en astrologie et en tarologie évolutives, en astrologie de la relation et de la santé, en astrologie spirituelle, co-fondateur de l’Astrologie Mystique® | https://astrologie-evolutive.org/


Astro-Tarologie Évolutive | Astrologie de la Relation | Astrologie de la Santé | Astrologie Mystique®Denis Camp

© Denis Camp, 2022 | SIRET 514 887 082 00055

Denis CAMP, Astrologie Evolutive, Nîmes